in

Boumerdès, Maison de la culture Rachid Mimouni : Rencontre autour de l’art

Boumerdès, Maison de la culture Rachid Mimouni : Rencontre autour de l'art
Annonces

Sous la houlette volontariste d’une mécène, Tchoulak Bouchra, à travers son entreprise  » Orchids.com « , s’est tenue  une rencontre de trois jours consacrée à l’art.

Annonces

 » L’initiative a germé durant le confinement où je recevais via les réseaux sociaux des produits artistiques. Face à l’isolement des artistes, j’ai décidé de les regrouper autour d’une rencontre où ils auraient l’occasion de faire connaître leurs talents. C’est ainsi qu’est née cette manifestation « , nous explique l’initiatrice de cette rencontre qui rassemble des peintres, des photographes et des sculpteurs. Les moyens et le temps ont manqué pour élargir à d’autres arts.

En sus des expositions de tableaux, de fresque murale et d’ateliers de sculpture qui ont orné le hall principal de la Maison de la Culture Rachid Mimouni, une journée d’étude était également consacrée aux  » défis de l’artiste à l’ère du Corona « . Une intervention d’une enseignante de l’université de Tizi Ouzou s’est penchée sur le  » rôle de l’information dans la promotion des arts « .

Annonces

Tchoulak Bouchra, une mécène, un défi face à la COVID-19

Le risque de dévalorisation des arts face au développement fulgurant des technologies de communication, notamment les réseaux sociaux, fait apparaître la nécessité de l’aide de la famille, de l’éducation artistique dans le milieu scolaire, de la presse à initier au bon goût artistique et à donner des opportunités aux artistes d’en user comme des fenêtres sur le monde. La création d’espaces de rencontres entre les citoyens et l’artiste à travers les moyens d’information est une option salutaire pour sauver l’art.

Un exemple illustre cette possibilité. Celui de Koceila Belguessoum, photographe et maquettiste qui fait partie des douze  artistes participant à cette manifestation.  » Je travaille sur la femme kabyle qui reste le pilier de la famille et de la culture berbère. J’ai déjà organisé une exposition à Tizi Ouzou où j’ai mon atelier. Elle était intitulée  » La femme Kabyle à travers les générations « . Y sont représentées des femmes de famille à commencer par la grand-mère qui a aujourd’hui 99 ans, puis ma mère, ma sœur puis ma nièce. Elles sont toutes habillées traditionnellement.  J’ai aussi pris plusieurs photos du Hirak qui ont fait le buzz sur la toile. ».

Tchoulak Bouchra a, par l’organisation de cette manifestation, frappé les esprits par son courage et son dynamisme pour réunir une pléthore d’artistes d’une dizaine de wilayas du pays et intéresser des sponsors pour participer au concours primé à travers des cadeaux destinés aux artistes élus par les visiteurs.


Post Views:
0


Source link
2021-03-01 15:26:19

What do you think?

Written by Ahmed Sobhy

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Exposition de photos "Les Afriques de demain" à l'Institut français de Constantine : Des images qui dépeignent la vie, la vraie

Exposition de photos « Les Afriques de demain » à l’Institut français de Constantine : Des images qui dépeignent la vie, la vraie

Exposition de peinture de l’artiste Hakim Tounsi à la villa Abdellatif à Alger : De la magie et de l’émotion à profusion

Exposition de peinture de l’artiste Hakim Tounsi à la villa Abdellatif à Alger : De la magie et de l’émotion à profusion

Annonces