in

Le monde en bref

Le monde en bref
Annonces

Mozambique

Annonces

Répondre vite et bien à la crise humanitaire dans le nord du Mozambique ou risquer d’accélérer le recrutement au sein de groupes armés djihadistes qui y sévissent : c’est ce scénario que redoute une équipe de l’ONU revenue hier d’une mission dans la région. «La situation est désespérée», a affirmé Gillian Triggs, Haut-Commissaire du l’ONU pour les réfugiés (HCR). «Si des services ne sont pas fournis, il existe un réel risque de radicalisation et c’est possible que cela devienne un carburant» pour les djihadistes, a-t-elle fait valoir.

Sahara occidental

Annonces

La Commission de l’Union africaine (UA) a rendu publique, jeudi, la décision prise par les chefs d’Etat africains, au sujet du Sahara occidental, en dépit d’un intense lobbying et d’une féroce campagne médiatique menés par Rabat, visant à faire croire à l’échec de la réunion tenue, le 9 mars, par le Conseil de la paix et de la sécurité de l’Union africaine, consacrée, en partie, à la question sahraouie. La décision du CPS remet la question sahraouie dans son véritable contexte de décolonisation, en insistant sur le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination ainsi que sur la responsabilité de l’organisation continentale.

UE-Turquie

Le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, ont souligné «l’importance d’une désescalade soutenue et d’un renforcement de la confiance pour permettre un agenda UE-Turquie plus positif», a indiqué un communiqué publié après l’entretien. Le président Erdogan a pour sa part insisté sur son attente de «résultats concrets» lors du sommet européen et a demandé le lancement d’un «dialogue de haut niveau», selon ses services.

Tanzanie

Samia Suluhu Hassan a appelé, hier, la Tanzanie à l’unité après être devenue la première présidente du pays, prenant la succession de John Magufuli, dont la mort annoncée mercredi reste entourée de mystère. Cette musulmane de 61 ans, originaire de l’archipel semi-autonome de Zanzibar, a prêté serment hier matin à Dar es Salam. Elle doit rester au pouvoir jusqu’à la fin prévue du mandat de M. Magufuli, soit 2025. «Je peux assurer aux Tanzaniens que rien n’ira mal pendant cette période. Nous allons reprendre là où Magufuli s’est arrêté», a déclaré Mme Hassan dans une brève allocution. «Soyons patients et unissons-nous pour avancer», a-t-elle ajouté. Elle est l’une des deux femmes actuellement au pouvoir en Afrique avec l’Ethiopienne Sahle-Work Zewde, dont les fonctions sont honorifiques.

L’article Le monde en bref est apparu en premier sur El Watan.

Source link
2021-03-20 09:10:52

What do you think?

Written by Ahmed Sobhy

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Programme de challenges Mina Tales à Constantine : Publication d’un livre d’histoires écrites par des enfants

Programme de challenges Mina Tales à Constantine : Publication d’un livre d’histoires écrites par des enfants

Exposition de Lounis Baouche à la galerie Ifru design : Du militantisme aux esprits enfantins

Exposition de Lounis Baouche à la galerie Ifru design : Du militantisme aux esprits enfantins

Annonces