in

Les ateliers de la Casbah par «Aventurable» : Etre Créatif pour promouvoir l’art algérien

Les ateliers de la Casbah par «Aventurable» : Etre Créatif pour promouvoir l’art algérien
Annonces

Fondés depuis maintenant deux ans, Les Ateliers de La Casbah sont un espace artistique proposant différents types d’ateliers, qu’ils soient en virtuel ou en présentiel. Les passionnés d’art et de dessin, mais aussi les curieux qui souhaitent développer leur âme artistique, sont conviés afin d’expérimenter leur créativité dans un cadre qui ferait rêver plus d’un.

Annonces

Situé au cœur de la haute Casbah entre la mosquée Sidi Ramdane et l’hôpital Ali Ait Idir, Les ateliers de la Casbah sont un espace artistique au décor idyllique. En effet, les participants ont la possibilité d’occuper leur esprit en profitant d’une vue imprenable sur la baie d’Alger.

Les principaux ateliers proposés sont le carreau de céramique (atelier motifs zellidj), le dessin sur textile (tote bag) et le dessin sur bois, notamment le coffre mauresque qui se décline aussi sous forme de dessin sur bougeoirs en bois, mais aussi sur un miroir de main.

Annonces

De par son temps de réalisation et sa technique qui demande beaucoup plus de précision, les ateliers de dessin sur bois exigent une formation de seize heures, soit quatre séances de trois heures chacune. Le choix du support est réservé aux participants et se fait selon leur envie. Quant aux dessins et motifs choisis lors des ateliers, ils sont propres au style de la capitale et de la Casbah d’Alger.

Si beaucoup se demandent qu’adviendront les objets réalisés, les participants pourront en effet repartir avec. De plus, les adhérents auront le choix entre deux formules, un atelier en présentiel ou un atelier virtuel. En ce qui concerne les ateliers organisés en présentiel, ils seront animés par l’artiste Farid Smallah, élève du célèbre miniaturiste, Mustapha Ben Dabakh. Tandis que pour l’atelier zellidj, il peut se faire dans les deux situations.

Il faut savoir que l’atelier le plus apprécié et le plus populaire reste le carreau de céramique (zellidj). Sans doute pour sa facilité et sa non nécessité de connaissances des techniques artistiques.

C’est pourquoi, même les moins expérimentés peuvent se laisser tenter par l’expérience. D’ailleurs, l’animatrice qui s’occupe de diriger cet atelier est l’artiste-peintre Mejdaben. En raison de son absence sur le territoire national, ses ateliers se tiennent désormais en virtuel par le biais des plateformes, zoom ou google meet.

Atelier empaqueté

Depuis le début de la crise sanitaire, l’équipe fondatrice des ateliers de la casbah en l’occurrence Abdenour Si Smail et Abir Sahraouiont essayé de trouver une solution adaptée à la situation actuelle.

C’est pourquoi, ils ont eu l’idée de créer l’atelier empaqueté. Il s’agit d’une boîte qui contient tout le matériel nécessaire afin de réaliser un atelier artistique chez-soi, notamment le support sur lequel ils dessineront, la peinture, le crayon, le papier calque, des modèles de motifs à recréer ainsi qu’un manuel d’instructions détaillant toutes les étapes à suivre.

C’est à partir de-là que les ateliers virtuels sont nés. Un rendez-vous avec les participants est donc fixé pour se connecter à la même heure afin de faire l’atelier tous ensemble. «Les gens qui viennent découvrent leur âme artistique. Pour certains, elle était enfouie à l’intérieur d’eux-mêmes, alors que pour d’autres, ils ne savaient pas qu’ils pouvaient être aussi bons», nous confie le co-fondateur du concept et le responsable commercial, Abdenour Si Smail.

Il faut savoir que l’atelier empaqueté est aussi disponible en Europe à travers deux partenaires, Carnet d’Algérie et L’instant Berbère. Il est également important de préciser que les activités des ateliers de la Casbah ont la mission première de promouvoir l’art et la culture algérienne.

Pour ce fait, le choix des thématiques des ateliers reste dans la vision de mise en valeur de la richesse de notre patrimoine. «Notre mission est de montrer aux Algériens ce que nous avons comme richessesw. D’ailleurs, les types d’ateliers que nous proposons représentent notre patrimoine. Ces dernières années, ils ont tendance à disparaître, car il ne reste plus d’artistes qui s’y connaissent en histoire de l’art, qui pratiquent l’art par passion, mais qui aussi transmettent cette même passion aux autres», ajoute-t-il. Par ailleurs, la majorité correspond à la gente féminine.

Il est rare qu’un homme participe aux ateliers dans leur globalité. Ils représentent, selon les responsables, un homme pour 10 femmes entre deux ateliers. Cependant, les femmes qui participent généralement connaissent la valeur de ces ateliers artistiques. C’est aussi le moyen pour elle de s’évader et d’échapper à la routine.

Imène, salariée dans un organisme privé, présente au dernier atelier zellidj explique que ce qui l’a amené à faire cet atelier, c’est d’abord sa curiosité qu’elle avait envie d’assouvir vis-à-vis du patrimoine et de la culture algérienne. «Je voulais en savoir plus sur l’art du zellidj, mais aussi le cadre des ateliers y est pour quelque chose. Ce beau balcon qui donne sur la baie d’Alger. Je n’étais pas dessus», nous déclare Imène.

A noter que les ateliers de la Casbah sont un concept créé par le groupe événementiel Aventurable, une agence événementielle qui promeut le tourisme local et la culture algérienne, destinés aux entreprises comme aux particuliers.


Post Views:
136


Source link
2021-01-24 09:05:34

What do you think?

Written by Ahmed Sobhy

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Mejdaben. Artiste peintre : «Les participants aux ateliers passent un bon moment de création et ils repartent avec un savoir-faire…»

Mejdaben. Artiste peintre : «Les participants aux ateliers passent un bon moment de création et ils repartent avec un savoir-faire…»

MO Béjaïa : Karouf, nouvel entraîneur

MO Béjaïa : Karouf, nouvel entraîneur

Annonces