in

Mejdaben. Artiste peintre : «Les participants aux ateliers passent un bon moment de création et ils repartent avec un savoir-faire…»

Mejdaben. Artiste peintre : «Les participants aux ateliers passent un bon moment de création et ils repartent avec un savoir-faire…»
Annonces

Dans cet entretien, nous avons contacté l’artiste peintre Mejdaben afin de nous parler davantage de l’atelier «Motifs Zellidj» qu’elle anime au sein des ateliers de La Casbah.

Annonces

– Pourriez-vous nous décrire comment est né cet atelier artistique ?

Les ateliers de La Casbah «Motifs Zellidj» est un concept développé en collaboration avec l’équipe d’Aventurable. L’idée était de proposer une thématique artistique en relation avec ma peinture, mais aussi avec le patrimoine algérien, algérois et de la Casbah tout particulièrement.

Annonces

Je suis artiste peintre et depuis un moment déjà, j’ai éprouvé le besoin d’apporter des touches de mon identité dans mes compositions artistiques. Les carreaux de céramique reviennent de façon systématique dans ma peinture sur toile.

J’ai pensé à proposer ce sujet, mais sur un support en céramique (petit format) que tout le monde peut faire en trois heures et l’emmener chez lui. De là est né le projet «Motifs sur carreaux de céramique» qui a duré presque une année en présentiel (à raison d’une fois par semaine à la Casbah).

– Quelles difficultés rencontrez-vous pour organiser un atelier virtuel ?

Au tout début, lorsqu’on m’a proposé d’animer l’atelier à distance, je ne voyais que des difficultés. Nous n’étions pas habitués aux outils tels que Zoom et Google meet.

A force de les utiliser (en d’autres circonstances), j’ai fini par constater que ce n’était pas sorcier. Dès lors, j’ai décidé de me lancer avec Aventurable, j’ai rencontré certaines difficultés comme celle de trouver un endroit à la maison loin du bruit. Puis est venue la difficulté de la stabilité de la connexion.

Bien que je me trouve en France, où la connexion internet est plus ou moins stable, néanmoins ça reste l’élément qu’on contrôle le moins quand on décide de se lancer en virtuel. Les problématiques du lieu et de la connexion ont pu trouver des solutions au fur et à mesure. Enfin, la dernière difficulté est celle de ne pas pouvoir rentrer en résonance avec les personnes.

Ce partage d’énergie qui ne peut se faire qu’en partie, lorsqu’on est derrière un écran, manque aux ingrédients pour une belle expérience de partage. Je le dis à chaque fois que rien ne remplace la magie du groupe et tout ce qui se transmet et se partage au-delà de la technique et des informations qu’on donne.

– Qu’est-ce qui vous a motivé pour organiser ce type d’atelier artistique ?

Ce qui m’a le plus motivé, c’est la demande que j’ai eue de la part des personnes dans mon réseau qui me demandaient d’animer des ateliers en France, puis celles qui sont en Algérie qui regrettaient de me voir partir et arrêter mes activités. Je trouve que les ateliers virtuels permettent d’ouvrir le champ des possibles, bien au-delà des frontières, et ainsi pouvoir partager sa passion au plus grand nombre.

– Lors des ateliers que vous animez, partagez-vous un peu d’histoire de l’art ?

Je suis la fille de deux enseignants et architectes passionnés d’histoire et de patrimoine qui m’ont beaucoup appris. Pour moi, la connaissance du patrimoine, de par son histoire ou ses composants techniques et artistiques, reste indissociable à toute démarche créative et ça rejoint les valeurs mises en place par Aventurable. J’ai puisé mes connaissances dans les livres et les témoignages de nombreux professionnels rencontrés.

Les participants sont là pour passer un bon moment de création et de détente, et ils repartent avec un objet créé et un paquet de savoir qu’ils vont pouvoir diffuser à leur tour. C’est aussi comme ça qu’on transmet l’amour de notre héritage et par la même occasion le besoin de le protéger et le valoriser.


Post Views:
83


Source link
2021-01-24 09:04:57

What do you think?

Written by Ahmed Sobhy

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Nouvelle publication de Ali Guenoun : La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962

Nouvelle publication de Ali Guenoun : La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962

Les ateliers de la Casbah par «Aventurable» : Etre Créatif pour promouvoir l’art algérien

Les ateliers de la Casbah par «Aventurable» : Etre Créatif pour promouvoir l’art algérien

Annonces