in

Rencontre avec le compositeur Younes Bahri, à la villa Abdellatif : «La musique accompagne l’image comme elle peut la compléter»

Rencontre avec le compositeur Younes Bahri, à la villa Abdellatif : «La musique accompagne l’image comme elle peut la compléter»
Annonces

L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) a organisé, jeudi dernier, une rencontre avec le compositeur de musique, Younes Bahri l L’invité abordera tous les éléments composant la musique de film, son rôle, à ses étapes de composition jusqu’aux diverses contraintes rencontrées dans ce métier.

Annonces

 

Dans le cadre de la découverte des métiers du 7e art, le compositeur Younes Bahri, en présence des étudiants de INSFP d’Ouled Fayet, a été invité afin de parler de la musique de film.

Annonces

Une composante essentielle à toute œuvre cinématographique ou télévisuelle. En effet, Younes Bahri a quelque peu énuméré l’histoire de la musique de 1975 à aujourd’hui. Il a par la suite expliqué les éléments qui composent le son dans un film avec, entre autres, les dialogues, les ambiances, les foley (effets spéciaux) ainsi que la musique. Au cours de la rencontre, le compositeur nous informe des différentes fonctions que la musique peut avoir.

Parmi quelques-unes, elle informe, prépare, complète, accentue et même accompagne les émotions, la pensée, l’action, le lieu, etc. Aussi captivant qu’un film puisse paraître, s’il y a bien un élément qui lui apporte bien plus de valeur, c’est bien la musique. Il faut savoir que c’est un élément et un lien primordial, notamment entre deux scènes ou deux événements.

D’ailleurs, le principal rôle de la musique dans un film, c’est d’illustrer l’histoire. A ce propos, il y a un point sur lequel Younes Bahri insiste fortement, c’est bien le rôle de la musique dans un film. «Il faut sortir de l’idée préconçue que la musique est juste-là pour remplir le film», précise-t-il.

Farfelus

De plus, le compositeur nous confie qu’il existe un paramètre aussi important lors de la composition d’une musique. Il s’agit de la relation qu’entretienne le compositeur et le réalisateur ou producteur. «Lorsque le montage est terminé, le compositeur s’assoit avec le réalisateur pour visionner le film. Le réalisateur soumettra au compositeur à quel moment il souhaite introduire une musique et à quelle durée», relate le compositeur. A ce moment-là, le réalisateur communique sa vision dramatique, sa vision musicale. Il est important de préciser que tous les réalisateurs ou producteurs ne sont pas forcément des musiciens. C’est pourquoi leur capacité à communiquer leurs attentes en matière de musicalité n’est pas si facile qu’on le pense. En effet, le compositeur se doit de décrypter les termes, quelquefois farfelus que le réalisateur peut employer, en traduisant tout cela en concept musical et en identité sonore.

C’est pourquoi dans la conception d’un film, Younes nous apprend que «la musique accompagne l’image comme elle peut la compléter». Tout comme la musique accompagne le personnage dans l’espace, le temps ou sa pensée, mais aussi fait ressortir des dilemmes qui animent le personnage en faisant abstraction de l’histoire actuelle. Par ailleurs, le compositeur relate que quelques frustrations de sa part peuvent apparaître entre autres dans les choix des instruments ainsi que des contraintes telles que le délai de réalisation.


Post Views:
0


Source link
2021-03-27 08:50:06

What do you think?

Written by Ahmed Sobhy

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
AGO et AGE de la FAF : Des transgressions en perspective

AGO et AGE de la FAF : Des transgressions en perspective

CAN-2021. Zambie 3 - Algérie 3 (Goupe H) : Malgré l’arbitre, les Verts conservent leur invincibilité

CAN-2021. Zambie 3 – Algérie 3 (Goupe H) : Malgré l’arbitre, les Verts conservent leur invincibilité

Annonces