in

Sommet du dialogue quadrilatéral sur la sécurité : L’ombre de Pékin

Sommet du dialogue quadrilatéral sur la sécurité : L’ombre de Pékin
Annonces

e sommet du Dialogue quadrilatéral pour la sécurité (Quad) s’est tenu hier par vidéoconférence. L’Alliance qui regroupe les Etats-Unis, le Japon, l’Inde et l’Australie a évoqué en priorité les questions relatives au changement climatique et la pandémie de Covid-19.

Annonces

Cela dit, il s’agit aussi d’une offensive diplomatique pour endiguer les ambitions de la Chine dans la zone Asie-Pacifique. Né dans les années 2000, c’est la première fois que le «Quad» se réunit au plus haut niveau. «C’est (…) le premier sommet multilatéral que j’ai la chance d’organiser en tant que président», a déclaré le président américain Joe Biden à l’ouverture de la visioconférence avec les Premiers ministres japonais Yoshihide Suga, indien Narendra Modi et australien Scott Morrison. «Les Etats-Unis sont déterminés à travailler avec tous nos alliés régionaux pour garantir la stabilité», a-t-il soutenu, selon des propos recueillis par l’AFP. «Nous lançons un nouveau partenariat ambitieux pour doper la production de vaccins, au bénéfice du monde entier et notamment des vaccinations dans toute la région indo-pacifique», a déclaré Joe Biden.

Cet effort s’appuiera en premier lieu sur la production en Inde. Avec cette initiative, le président américain s’engage à son tour dans la «diplomatie du vaccin». Sachant que la Chine multiplie les livraisons de doses à travers le monde et notamment en Asie du Sud-Est. Car l’autre objet de ce sommet, et une des raisons d’être du «Quad», c’est de contenir l’«activisme» chinois dans la région. Aucun des quatre dirigeants n’a ouvertement cité la Chine, mais il est fait état des discussions sur la«sécurité maritime» et le maintien d’une région indo-pacifique «libre et ouverte». «Nous renouvelons notre engagement à faire en sorte que notre région soit gouvernée par la loi internationale, fasse régner les valeurs universelles et soit libre de toute coercition», a indiqué Joe Biden. Allusion à l’importante présence militaire de Pékin, notamment en mer de Chine méridionale.

Annonces

Diplomatie multilatérale

Pour Scott Morrison, cette réunion de quatre «démocraties» traduit «l’aube d’une nouvelle ère» pour la région. A son tour, Narendra Modi a assuré que le «Quad» demeurerait «un pilier important pour la stabilité».

Après la réunion du «Quad», le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken et le secrétaire à la Défense Lloyd Austin se rendront la semaine prochaine au Japon puis en Corée du Sud pour leur premier voyage à l’étranger. Le chef du Pentagone ira aussi en Inde, tandis qu’Antony Blinken organisera jeudi la première réunion entre l’équipe Biden et les chefs de la diplomatie chinoise.
Pour sa part, le Premier ministre japonais sera, en avril, le premier dirigeant étranger à être reçu aux Etats-Unis par le président Biden, ont annoncé vendredi les deux pays.

En 2007, lors d’un discours devant le Parlement indien, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a initié l’alliance du Quad, qui consiste en un dialogue stratégique informel entre le Japon, les Etats-Unis, l’Inde et l’Australie. En novembre 2017, lors du sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) à Manille, les dirigeants de ces quatre pays se sont entendus pour relancer cette initiative. L’Inde constitue un allié pour les Etats-Unis en Asie pour contrecarrer la montée en puissance de la Chine dans la région.

New Delhi n’a pas intégré les Routes de la soie, initiative économique de Pékin. Le 3 mars, le chef de la diplomatie américaine a qualifié la Chine de «plus grand défi géopolitique du XXIe siècle». Il voit en l’Empire du Milieu «le seul pays avec la puissance économique, diplomatique, militaire et technologique susceptible d’ébranler sérieusement le système international stable et ouvert, toutes les règles, valeurs et relations qui rendent le monde tel que nous voulons qu’il soit».


Post Views:
0


Source link
2021-03-13 09:20:56

What do you think?

Written by Ahmed Sobhy

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
L’ex-Président mauritanien obligé de se présenter devant la police trois fois par semaine

L’ex-Président mauritanien obligé de se présenter devant la police trois fois par semaine

Impact de la crise sanitaire sur l’emploi : Des centaines d’entreprises ont gelé ou annulé les recrutement

Impact de la crise sanitaire sur l’emploi : Des centaines d’entreprises ont gelé ou annulé les recrutement

Annonces